Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
PHILIPPE PARICHOT: Le Blog

Journalisme vs Littérature

, 18:18pm

Publié par Philippe Olivier Parichot


New York, le soir



J'essaye d'éclaircir ma démarche pour aider les lecteurs de mon blog à me lire et je me dis: Qu'est ce que je fais en écrivant ce blog ? je joue la carte de la littérature contre celle du journalisme.

Le journalisme n'a pas toujours été aussi mauvais, même si il a toujours été le lieu d'une guerre pour la signification et même si ses rapports complexes avec la société civile ont toujours eu une dimension... problèmatique...(lire le "bel ami" du très bon Guy de  Maupassant.).

Bien sûr tous les journalistes ne sont pas les employés de l'escroquerie informative, il reste et restera des professionnels cultivés intelligents et consciencieux. ( beaucoup d'entre eux sont des gens attachants.)

Pourtant je ne prends aucun risque à écrire que, de plus en plus, ce que l'on appelle journaux  ou informations, se réduira à un bavardage assomant,des images retouchées vont se substituer au texre, et vous Lecteurs ne serez plus que des consommateurs de publicité qui ne le savent même pas.

C'est que l'information ne sait plus, elle n'est plus assez informée.

Une chose au moins  me parait vraie, dans l'état actuel des choses, en France il n' y plus grand chose à espèrer des journaux (à part le Canard  Enchainé, un peu, ou Charlie hebdo, un  peu, rien ne se dit explicitement et les sites informatifs sur Internet qui ne sont que des pièges à pub) Il va falloir chercher nos informations ailleurs.

J'attire votre attention sur le fait que mon blog est sans publicité. C'est un choix. Tout celà a lieu entièrement à mes frais.

L'inondation d'information qui caractérise Internet coincide avec la naissance d'un Grand Doute... (Je n'en veux pour indice que l'exemple des deux journalistes du Monde, plus grand quotidien français, qui se sont fendus d'un livre après la défaite de Royal. Tout ce que ces idiotes ont trouvé à dire c'est que Royal avait voulu être présidente parce qu'elle était cocu. C'est atterrant.)

Pour ma part je ne veux pas me limiter à l'exposition décorative de la culture, même si la simple évocation de l'existence du temps passé est déjà une victoire.

Ce que je vous propose c'est à l'aide de la musique, des écrivains et de quelques réflexions sur mon existence, d'y voir parfois un peu plus clair, dans la mesure du possible, sur la partie commune de nos vies.